La maison passive est un moyen de réduire la consommation d’énergie pour être pratiquement autonome pour ses besoins en chauffage. Les besoins étant diminués, les apports externes : solaire et apports internes dus aux occupants de la maison et à leurs activités n’est plus négligeable, et au contraire devient un apport important. C’est pour ces raisons qu’on utilise le terme de "passif" car la majeure partie des besoins de chauffage sont remplis automatiquement, sans appareil de chauffage

Caractéristiques Maison Passive Terra Bois

Terra Bois vous propose de réaliser votre maison passive, ou adapter votre projet pour le rendre passif . Pour cela deux principes :

  • Réduire au maximum les pertes de chaleur : isolation sans pont thermique, ventilation, les menuiseries, l’étanchéité à l’air
  • Maximiser les gains de chaleur « gratuite » : solaire, chaleur perdue des appareils électriques et l’habitant.

Apports gratuits

Même si la vocation première d’une maison passive n’est pas de maximaliser les apports d’énergie mais plutôt de minimiser les pertes, il est clair que les apports gratuits internes ou solaires ne sont pas à négliger.

Apports solaires passifs : L’orientation d’une maison est déterminante dans son bilan énergétique. Une orientation adaptée aux contraintes du bâtiment permet ainsi de réduire les consommations de chauffage et d’éclairage.

On constate une sensible diminution des besoins de chauffage pour une orientation sud, alors qu’ils ne cessent d’augmenter pour une orientation Nord. Cette évolution des consommations dépend de nombreux paramètres tels que le type de vitrage, l’isolation des parois, l’inertie... L’orientation d’un édifice ou d’une pièce est liée à sa destination : les besoins en lumière naturelle, l’intérêt d’utiliser le rayonnement solaire pour chauffer le bâtiment ou, au contraire, la nécessité de s’en protéger pour éviter la surchauffe, et l’utilisation des vents pouvant refroidir le bâtiment en hiver ou le rafraîchir en été sont autant de paramètres thermiques importants dans le choix de l’orientation.

Compacite : Les déperditions thermiques des bâtiments dues aux différences de température l’intérieure et l’extérieures, sont principalement dues à l’enveloppe du bâtiment. Il s’ensuit que, pour un même volume, les déperditions seront plus importantes à mesure qu’augmente la surface de l’enveloppe, dite surface déperditive. Pour limiter ces déperditions il est important de privilégier un plan de maison carré ou rectangle et de proscrire des maisons avec des formes, des décrochés.

Conception bioclimatique : Optimiser les apports solaires avec des ouvertures vers le sud, représente un apport calorique considérable en hiver. Les importantes surfaces vitrées, sont de vrais radiateurs naturels et tempèrent les lieux. La plupart des constructeurs se contentent aujourd’hui d’un double vitrage, Terra Bois vous propose un vitrage plus performant : une fenêtre triple vitrage certifié pour les maisons passives. Il faut que le bilan thermique du vitrage soit globalement positif, c’est à dire qu’il y ait plus de gains que de pertes. Vos pièces gagnent quelques précieux degrés, qui réduisent de fait la facture de chauffage. En été, votre maison n’est pas pour autant un four grâce aux débords de toitures et brises soleils extérieurs orientables, qui empêche le rayonnement du soleil sur le vitrage.

Apports internes :Une partie des apports gratuits en chaleur dans un bâtiment provient de son occupation. Par occupation, on entend l’utilisation de l’éclairage artificiel, de l’eau chaude sanitaire et des appareils électroménagers ainsi que la présence même des occupants. Par exemple, pour une famille avec deux enfants en bas âge, on considère que les apports internes correspondent à une puissance de 600W, ce qui permet de réchauffer le bâtiment de quelques degrés. Dans une maison passive, l’impact des apports internes sont important, en effet, dans cette dernière, le fait d’allumer un spot ou de cuisiner va significativement modifier la température intérieure de la maison.

Isolation thermique

Dans une maison passive, il n’est pas rare de rencontrer des épaisseurs d’isolation de 22 à 30 cm, parfois plus, pour les murs, le toit et les planchers. D’autre part, les ponts thermiques ne sont absolument pas tolérés. Compte tenu de l’installation de récupération de chaleur sur la ventilation, les déperditions thermiques restent principalement dues aux parois de l’enveloppe.

Bien isoler pour maintenir ces déperditions aussi basses que possible est donc indispensable au bon fonctionnement des maisons passives. D’autre part, l’isolation vise également à garantir le confort thermique des habitants en assurant aux parois des températures de surface élevées. En effet, lorsque la température surfacique des parois présente une différence de plus de 3°C avec la température ambiante de la pièce, une sensation d’inconfort apparaît. Dans une maison passive, la température de surface de l’enveloppe à l’intérieur du bâtiment reste très élevée et proche de la température ambiante même par des températures extérieures très basses. Enfin, si le confort est présent en hiver, il l’est aussi en été. En effet, l’isolant thermique travaille de l’intérieur vers l’extérieur et vice versa. Il permet donc, lorsque la température extérieure est plus élevée que la température ambiante, d’éviter un apport trop important de chaleur à l’intérieur.

maison-passive-triple-vitragemaison-passive-triple-vitrage2

De tous les composants de l’enveloppe, la fenêtre est l’élément le plus déterminant à cause de ses multiples fonctions : outre ses qualités d’isolation, elle doit permettre la vue vers l’extérieur, être ouvrable et pouvoir se fermer de façon parfaitement étanche, et en plus, elle doit aussi capter un maximum d’énergie solaire. Le degré d’isolation du châssis en lui-même est un autre facteur important. Il convient d’avoir un châssis absolument sans pont thermique. Pour y arriver, nous vous proposons des fenêtre triple vitrage certifié « Maisons passives » avec des châssis isolés.

Vous pouvez constater sur les photos la performance des menuiseries passives, les déperditions du vitrage sont tellement faibles que le givres se dépose sur le vitrage extérieur malgré une température intérieur de 20°c.

Ponts thermiques : Nous avons vu que les déperditions par les parois sont les principales sources de perte de chaleur dans les maisons passives, d’autres points sont à traités tout particulièrement : les jonctions de différents matériaux responsables des ponts thermiques. Les endroits critiques sont typiquement : les seuils, là où un mur intérieur et un mur extérieur sont en contact, là où une dalle de sol touche le mur extérieur, les linteaux, etc.

Tous ces détails constituent les points faibles de l’isolation L’importance relative des pertes dues aux ponts thermiques augmente en même temps que le niveau d’isolation générale. Dans le cas d’une maison passive, le niveau de performance de l’isolation est très élevé : les ponts thermiques ont donc des conséquences importantes.

La ventilation

Une bonne isolation ne peut être mise en œuvre qu’avec un bon système de ventilation. Un air de bonne qualité est l’une des exigences fondamentales nécessaires à un climat intérieur sain, que ce soit dans une maison passive ou dans une autre maison ; cela implique aujourd’hui un système de ventilation performant, qu’il soit mécanique ou naturel. La ventilation est indispensable pour évacuer les substances gênantes et nocives (provenant des matériaux de construction, peinture, colle, tapis, meubles, fumée de tabac, produits d’entretien, odeurs de cuisine...).

Une ventilation mécanique permet également le placement de filtres à l’entrée d’air frais, dans le but de maintenir les conduites propres et de purifier l’air neuf, ce qui crée donc un climat intérieur sain avec beaucoup moins de polluants atmosphériques tels que pollens, poussières, cov (nous testons la qualité de votre air intérieur)... La ventilation permet d’éviter les problèmes d’humidité, chose utile pour ne pas nuire à la santé des occupants et à la durabilité des bâtiments (dégradation par la condensation, les moisissures,...). Cela se traduit également par exemple par l’absence de buée sur les miroirs de la salle de bain. Du point de vue du confort quotidien, on appréciera l’air neuf distribué en permanence dans la maison et la dissipation rapide des odeurs. Le fait de ne pas devoir ouvrir les fenêtres pour aérer est un atout surtout en hiver. Un autre avantage non négligeable de la ventilation est qu’elle peut servir durant la nuit à dissiper la chaleur qui s’est accumulée la journée en été. Cette ventilation permanente est effectuée par un VMC double flux à récupération de chaleur. Ce système de récupération de la chaleur à haut rendement (de 75 à 95% de la chaleur est récupérée) est indispensable dans une maison passive. Le système possède alors un échangeur de chaleur entre l’air extrait de la maison et l’air entrant.

L’étanchéité à l’air

Une excellente étanchéité de l’enveloppe du bâtiment est une condition vitale pour une maison passive. En effet, sans une parfaite étanchéité, ni l’isolation,etancheite maison passive ni la ventilation ne peuvent être réellement efficaces. En ce qui concerne l’isolation thermique, il semble évident que s’il existe des fuites d’air, c’est une perte de chaleur prévisible.

De plus, les isolants thermiques ne sont pas du tout hermétiques, l’air y circule même facilement dans certains cas, créant des courants de convection qui nuisent au bilan énergétique global du bâtiment. Les fuites peuvent se situer aux endroits les plus divers : tous les raccords avec les parois, le toit et les planchers, mais aussi les passages d’eau chaude, de ventilation et des câbles électriques, ainsi que les ouvertures vers l’extérieur (portes, fenêtres, évacuation de l’air ... ).

Pour éviter les fuites, le principe est simple en théorie : il suffit de garantir une enveloppe hermétique par une mise en œuvre soignée. Terra Bois contrôle l’étanchéité de la maison avec le test “Blowerdoor” (pressurisation du bâtiment) permet de mesurer l’étanchéité à l’air des bâtiments. Un ventilateur réglable est calé de façon hermétique dans une ouverture de la maison et crée une différence de pression entre l’intérieur du bâtiment et l’extérieur. On fait ensuite plusieurs mesures de débit d’air, qui ne doit pas dépasser un renouvellement d’air de 0,6 par heure.

Besoin en énergie

Une maison passive doit respecter certains critères :

Consommation énergie pour le chauffage : max 15 kWh/m2.an
Consommation énergie totale (chauffage, eau chaude, électricité...) : max 42 kWh/m2.an
Consommation d’énergie primaire : max 120 kWh/m2.an

Chauffage et eau chaude sanitaire (ECS) : Le besoin de chaleur pour le chauffage est très réduit dans une maison passive, le besoin de chaleur pour l’eau chaude sanitaire prend proportionnellement plus d’importance. Dans certains cas, le besoin en chaleur pour l’eau chaude atteint 70% du besoin en chaleur total du bâtiment. Il faut donc lui consacrer une attention particulière, d’autant plus que, contrairement au chauffage, on a besoin d’eau chaude toute l’année (légèrement moins l’été).

Nous préconisons pour une mise en œuvre simple et une rentabilité à court terme le chauffe-eau thermodynamique. Ce chauffe eau est équipé d’une pompe à chaleur, vous permettant d’économiser jusqu’à 75 % d’énergie. Il vous permet de maximaliser les gains énergétiques pour la production d’eau chaude sanitaire. Les calories sont prises directement dans l’air extérieur quelque soit le temps. Cette capacité technique évite toute déperdition par échange de chaleur avec le milieu de l’habitat. Les gains énergétiques sont maximums. Le chauffage dans une maison passive se limite à un appoint distribué à l’aide de la ventilation, il suffit en plus de la récupération de chaleur de la VMC d’apporter un léger préchauffage de l’air insufflé dans la maison.

On a vu comment, dans les maisons passives, les besoins en énergie pour le chauffage et pour l’eau chaude sanitaire sont réduits. Si la consommation en électricité (éclairage, électroménager) dans ce type de maison reste identique à celle d’un logement “normal”, elle représente alors presque deux fois la consommation d’énergie nécessaire au chauffage. Pour les maisons passives spécifiquement, il y a une raison supplémentaire de viser l’efficacité électrique.

Les solutions pour atteindre une meilleure efficacité électrique résident principalement dans le choix des appareils. La tâche est facilitée avec les étiquettes-énergie qui informent des caractéristiques de l’appareil. La consommation d’électricité reste de toute façon une caractéristique du besoin en confort des et apparaît donc très variable selon les familles.

Bilan énergétique

Une maison passive consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante. Et 75% de moins qu’une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT2005). Quelles que soient son mode de construction et sa situation géographique, une maison passive, avec tout le confort actuel, n’a pas besoin de plus de 15 kWh par m2 et par an (soit 1,5 litre par m2 et par an d’équivalent pétrole) en chauffage. Les réalisations passives actuelles montrent que cette définition est valable pour des régions au climat rude ou au climat méridional. Une maison passive ne coûte que de 10 à 25 euros par mois en chauffage.
Besoins en chauffage < 15 kWh/(m2.a) ou puissance de chauffe < 10 W/m2
Étanchéité de l’enveloppe : n50 ≤ 0,6 h-1
Besoins en énergie primaire totale (électroménager inclus) < 120 kWh/(m2.a)

Le PHPP :

Le PHPP (Passive House Planning Package) est le logiciel de conception de bâtiments passifs.

en cours de rédaction ! La suite bientôt ...

Prix d’une maison passive :

En cours de rédaction ...

6 Comments

  1. JE DESIRE FAIRE CONSTRUIRE UNE MAISON PASSIVE
    QU AVEZ VOUS A ME PROPOSER ?

    • Bonjour,
      Notre offre est sur mesure, prenez contact avec nous afin d’en discuter.
      Cordialement

  2. Bonjour,
    Nous sommes un couple franco-autrichien qui voulons nous installer en résidence principale à partir de l’été 2017 en Corrèze ou Haute-Vienne, Aveyron, Lot. Nous souhaiterions faire construire une maison bois passive d’environ 120 m2 et recherchons actuellement un terrain à notre convenance sur ces départements. Pourriez-vous nous faire des propositions de devis ?
    Nous venons en France régulièrement et pourrions nous rencontrer pour en discuter. C’est aussi possible aussi par skype pour nous.
    Merci et cordialement

    • De très jolies départements, ou nous pouvons intervenir, prenons contact !

  3. je désire dans un futur proche construire une maison passive à 5 kms de la mer côte ouest de la Normandie en manche ! 180 à 200m2 !1 étage avec 3 chambres , 1 salle de bain ,Wc à part . 1 grande pièce à vivre , 1 cuisine ou l’on peut prendre les repas ,1 suite parentale . cellier , garage,dressing en rez de chaussée .

    • Un beau projet en perspective ! Je vous contact par mail afin de fixer un rdv téléphonique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *