Essence local naturellement résitante le douglas à tous pour plaire, ci-joint quelque informations techniques issus de france-douglas.com :

Caractéristiques

Détails Catégorie : Le matériau Propriétés physiques

Les données ci-après sont issues d’essais normalisés réalisées sur des éprouvettes, sans défaut et à humidité contrôlée. (source principale : le guide des essences de bois, publié conjointement par le CTBA et les Editions Eyrolles – 1997).

Le douglas est un bois dont la masse volumique à 12 % d’humidité se situe généralement entre 510 et 550 kg/m3. C’est une essence assez stable dimensionnellement. Pour une baisse d’humidité de 1%, le coefficient de retrait radial moyen est de 0,17 en % et 0,27 pour le coefficient de retrait tangentiel moyen. Le retrait volumique moyen total est de 13,2%. Le douglas est une essence qui a tendance à moins se déformer que la plupart des autres résineux.

Caractéristiques mécaniques

Son module d’élasticité longitudinal en flexion est de 12100 N/mm² (MPa). Il a une contrainte de rupture de :

55 N/mm² en compression axial 93 N/mm² en traction axiale 85 N/mm² en flexion parallèle Les qualités de résistance mécanique du Douglas sont avérées par de nombreux essais, notamment, la campagne de tests réussie en 1986 par le CTBA et l’INRA (cf tableau ci-contre).

A largeur de cernes égales, le module d’élasticité est toujours supérieur à celui des autres résineux .

Pour info :

Surfaces de plantation

Les premières introductions du Douglas en France remontent au milieu du XIXème siècle (1842) dans les parcs et jardins. Mais ce n’est que dans la seconde moitié du XXème siècle qu’il a été significativement introduit en forêt.

Il occupe aujourd’hui, une surface de 420 000 ha. Cinq régions concentrent à elles seules plus de 70 % des peuplements de Douglas : ce sont le Limousin, la Bourgogne, Rhône-Alpes, l’Auvergne et Midi-Pyrénées.

Dans 13 départements du grand Massif Central, la surface de Douglas dépasse 10 000 ha. Dans le Morbihan, l’Orne et l’Eure, les Vosges et le Bas Rhin, la surface de Douglas dépasse 5 000 ha.

La France leader européen

La France constitue le premier réservoir européen de Douglas, devant l’Allemagne, puis à un degré moindre la Grande-Bretagne et l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *